top of page
  • Photo du rédacteursnec-cftc-lille



Suite à l'action lancée début octobre afin de dénoncer les retards dans le versement des salaires des maîtres délégués, le Snec-CFTC a été reçu en audience au rectorat ce mercredi matin.

L'administration a assuré traiter cette question avec sérieux et a reconnu qu'on ne pouvait pas accepter que des maîtres n'aient pas touché le salaire auquel il peuvent légitimement prétendre. Ils s'efforcent de trouver des pistes d'amélioration en vue des prochaines années pour éviter que de telles situations ne se renouvellent et travaillent en ce sens avec différents interlocuteurs.

Si des premières annonces ont été faites, notamment pour faciliter la communication avec les maîtres concernés et les établissements, à la sortie de cette audience, nous sommes encore en attente de propositions concrètes dont on nous assure qu'elles nous seront présentées prochainement. En clair, nous ne sommes pas plus avancés et continuons de dénoncer les lourdeurs administratives qui pénalisent lourdement les enseignants.

Reste que l'action menée par le Snec-CFTC a forcé le rectorat à se pencher sérieusement sur cette question, ce qui a notamment permis :

  • l'ajout de lignes d'acomptes supplémentaires.

  • la mise en place d'un questionnaire à destination des établissements pour que ces derniers puissent faire remonter directement les situations problématiques.

  • la résolution de plusieurs situations individuelles.


Au-delà, cette audience a permis de faire le point sur la situation administrative des maîtres délégués et l'avancement des travaux de reclassement liés à la mise en place du nouveau cadre de gestion.

En premier degré : les travaux sont encore en cours car le rectorat a d'abord procédé à la régularisation de l'avancement au choix pour les années scolaires précédentes ainsi que le reclassement de l'échelle de MA2 vers MA1. Il s'agit ici d'une revendication plusieurs fois défendue par le Snec-CFTC.

En Second degré : le reclassement a déjà été opéré à l'indice égal ou immédiatement supérieur.

Nous avons profité de cette occasion pour renouveler notre demande d'organisation d'une commission dédiée à ces questions.

Comentários


bottom of page